Bonheurs et Grandeur, ces journées où les Français ont été heureux

Treize jours où les Français ont forgé la France… Une leçon d’histoire qui invite à refonder notre nation pour réenchanter l’avenir.

Couverture Bonheurs et Grandeur
Ernest Renan définit la nation comme une âme, un principe spirituel, matrice d’un plébiscite de tous les jours reposant sur une histoire commune. Hervé Gaymard est parti à sa recherche à travers le récit de treize grandes journées qui ont forgé la France, constituant son identité et sa destinée singulières.
Conjuguant la verve du passionné d’histoire avec l’expérience du politique, il offre des tableaux originaux et enlevés de ces moments charnières qui sont autant de jalons fondateurs au service d’un idéal partagé. A rebours du déclinisme à la mode, l’auteur prend le parti de raconter ce qui nous a unis depuis la fin des guerres de Religion et la fondation de la monarchie administrative : espoir révolutionnaire, gloire et ordre consulaires ; enracinement politique et social de la République ; foi dans le progrès ; quête de la paix ; recherche permanente de la grandeur et de la victoire, militaire puis sportive.
Au final, une histoire positive de la France, sans précédent et qui fera date, car elle invite au sursaut par la réconciliation et le dépassement. Une illustration du bel exorde de Clemenceau prononcé pour célébrer l’armistice de novembre 1918 et encourager la France à retrouver « sa place dans le monde pour poursuivre sa course magnifique dans l’infini du progrès humain, autrefois soldat de Dieu, aujourd’hui soldat de l’humanité, toujours soldat de l’idéal ».

Ce contenu a été publié dans Livres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *